La certification ISO 22000

certification

Les avantages de la certification

  • Protéger sa marque:
    Obtenir la certification, c’est affirmer son engagement dans la sécurité des denrées alimentaires. Cela procure davantage de confiance aux clients, aux fournisseurs et aux autres acteurs concernés de la chaîne alimentaire.

  • Disposer d'un avantage concurrentiel:
    Cette norme offre un avantage incontestable vis-à-vis de la concurrence, car elle permet de contrôler la qualité des aliments et d'avoir une politique dont l’objectif principal est de prévenir les défaillances.

  • Savoir communiquer dans l'urgence:
    En cas de danger identifié, l'ISO 22000 permet de déterminer avec les différents acteurs une procédure de communication de crise commune.

  • Disposer d'un plus haut niveau de fiabilité à l'égard de la réglementation:
    Être certifié simplifie le respect de la réglementation applicable.

  • Être plus performant:
    Suivre les principes du système de management permet d’améliorer ses performances en termes de sécurité sanitaire : une démarche efficace et sur mesure permet d'anticiper les coûts liés aux défaillances.

Les acteurs de la démarche

Il y a deux groupes d'acteurs principaux dans la démarche de certification qui constituent un couple moteur dans le processus de décision et de mise en oeuvre:


La Direction

La Direction a un rôle essentiel dans la mise en place du système de management. Elle doit s'impliquer de manière forte et continue.

En s'engageant dans le respect des principes du management de la sécurité alimentaire, elle doit s'investir dans la démarche en élaborant une politique de sécurité des denrées alimentaires et en fixant les grands axes du système.

Elle doit également fixer des objectifs réalistes, les communiquer à l'ensemble du personnel et vérifier leur compréhension.


L'équipe HACCP

Des personnels de l'entreprise doivent être sélectionnés afin de constituer l'équipe pluridisciplinaire HACCP.

Ils auront pour mission d'assurer la sécurité des aliments :

  • en établissant le système HACCP à partir des principes de la norme

  • en faisant vivre le système de management

  • en intégrant les contraintes réglementaires

  • en prenant en compte les exigences des clients

  • en analysant les dangers : les identifier, les évaluer et les maîtriser

Les étapes de la démarche

Toutes les étapes du processus nécessitent l’implication d’une équipe HACCP chargée de la sécurité des denrées alimentaires.

  1. Créer les PRP (Programmes pré-requis)

  2. Les étapes préalables à l’analyse des dangers :
    • définir les caractéristiques de la matière première et des produits finis
    • définir les usages prévus
    • créer des diagrammes de production
    Cette étape permet de décrire les étapes de production et les mesures de maîtrise

  3. L’analyse des dangers consiste à:
    • identifier les dangers et déterminer les niveaux acceptables
    • évaluer les dangers
    • évaluer les mesures de maîtrise existantes

  4. Après validation des mesures de maîtrise:
    • élaborer le les PRPo (programmes pré-requis opérationnels)
    • élaborer le plan HACCP

  5. Mise à jour et vérification du processus


Devis certification

Vous souhaitez connaître le coût d'une certification ISO 22000, avoir des informations ou être mis en contact avec un certificateur agréé?
Vous pouvez nous faire parvenir votre demande en remplissant ce formulaire:

J’accepte que les informations transmises via ce formulaire soient communiquées à nos partenaires IMSM pour la fourniture d’un devis correspondant à votre demande. Elles sont conservées pendant le temps du traitement commercial (moins d’un mois). Vous pouvez à tout moment exercer votre droit d’accès, de rectification et d’effacement en nous contactant sur info(at)iso-22000.fr . Responsable de traitement: voir les mentions légales du site.

(La case "j'accepte" doit être cochée)

Acheter la norme

norme Vous pouvez acheter la norme ISO 22000 (35 pages en PDF téléchargeable ou en version papier) sur ce lien du site de l'AFNOR qui l'édite et qui en est le fournisseur officiel.


A qui s’adresse la norme ?

alimentation

Cette norme s’applique à l’ensemble des acteurs de la chaîne de production alimentaire : éleveurs, producteurs agricoles, fabricants d’aliments pour bétails, industrie agroalimentaire, grossistes, détaillants et distributeurs restaurateurs.

Sont également concernés les opérateurs chargés du stockage, du transport et de la distribution, les fabricants d’équipements, de matériaux d’emballage, de produits sanitaires et d’entretien, ainsi que les prestataires de services (nettoyage industriel, nettoyage du linge, lutte contre les nuisibles…).

Elle s’applique à tous les organismes, quelle que soit leur activité ou leur taille, engagés dans la chaîne alimentaire, et qui souhaitent s’engager à mettre en œuvre tous les moyens pour respecter les exigences de la norme.

Pourquoi s'engager dans la mise en œuvre d'un Système de Management?

D'abord une évidence, le respect des obligations réglementaires et légales s'impose à tous. Un des enjeux des "systèmes de management" est de passer "du simple respect des obligations" à la création d'une réelle valeur ajoutée pour l'entreprise : s'approprier plutôt que subir.

La volonté de s'engager vers les systèmes de management répond bien sûr à l'objectif de s'améliorer, tout en respectant la loi. Si l'éthique ne peut être absente de ces démarches, derrière chaque risque se cache aujourd'hui un risque financier pour l'entreprise et, de plus en plus, un risque juridique pour les responsables.

Que ce soit pour limiter les "coûts cachés" ou pour éviter de véritables catastrophes financières, mettre en place des "systèmes de management", c'est d'abord le meilleur moyen d'anticiper les risques.

Ces "projets d'entreprise" que constituent ces démarches sont également une des sources d'implication du personnel et d'expression du leadership, facteurs reconnus de la performance économique.

Ses exigences

sécuité alimentaire

Elle précise des exigences qui permettent à l’entreprise et aux différents acteurs de :

  • Communiquer efficacement sur les informations portant sur les questions sanitaires auprès des différents acteurs de la chaîne alimentaire
  • Assurer l'identification, l’évaluation et la maîtrise des dangers prévisibles en matière de sécurité alimentaire
  • Certifier sa conformité aux exigences légales et réglementaires qui lui sont applicables (Paquet Hygiène : politique européenne en matière d’hygiène de l’alimentation humaine et animale)
  • Évaluer et prendre en compte les exigences des clients, travailler dans le but d'améliorer leur satisfaction
  • Planifier, appliquer, évaluer et mettre à jour régulièrement le système de management pour couvrir l’ensemble des activités de l’entreprise

L'objectif : faciliter la gestion de la sécurité des aliments

La norme a pour vocation de simplifier la gestion de la sécurité des denrées alimentaires en:

  • fixant une obligation de résultat, tout en donnant le libre choix des moyens
  • identifiant les guides de bonnes pratiques d'hygiènes
  • régulant la redondance des moyens de maîtrise
  • encourageant la communication entre tous les acteurs
  • imposant un système d'amélioration continue

Les principes

haccp

Ce standard comprend plusieurs éléments qui sont fondamentaux dans le système de management de la sécurité des denrées alimentaires :

  • Le système de management: en s’engageant dans la certification ISO 22000, l’organisme doit déployer ses ressources humaines, matérielles et financières pour répondre aux exigences et atteindre les objectifs de sécurité alimentaire.
    L’entreprise doit développer les compétences de ses personnels car leurs actions peuvent avoir des répercussions sur la sécurité des aliments. Ils doivent être formés à l’hygiène et aux bonnes pratiques, et être impliqués dans la démarche.
  • Les PRP (Programmes Prérequis): les programmes prérequis correspondent à un ensemble d’activités et de conditions qui assurent un environnement hygiénique conforme à la fabrication de produits, à la manutention et à la mise à disposition des produits finis. Il s’agit par exemple des Bonnes Pratiques d’Hygiène, Bonnes Pratiques de Fabrication, Bonnes Pratiques Agricoles, Bonnes Pratiques Vétérinaires, Bonnes Pratiques de Vente, etc.
    Ces PRP dépendent du secteur de la chaîne alimentaire dans lequel l’organisme intervient. Ils précisent les procédures et les programmes de maintenance des équipements, de lutte contre les agents nuisibles ou pathogènes.
  • Les HACCP: les principes HACCP (Hazard Analysis Critical Control Points) permettent d’identifier, d’évaluer et de maîtriser les risques sanitaires, susceptibles de survenir dans la chaîne alimentaire et de causer des dommages aux consommateurs. Grâce à cette méthodologie, tout organisme peut planifier des processus de production irréfutables.
  • Une communication interactive: Un plan de communication structuré et efficace doit être mis en place en interne et en externe. Il doit viser tous les acteurs en amont et en aval de la chaîne alimentaire : personnels, contractants, fournisseurs, clients, autorités légales, etc.
    Il s’agit d’un facteur déterminant dans l’harmonisation mondiale des procédures du système de management, ce qui garantit une maîtrise des risques performante.

Les normes de la sécurité alimentaire

famille iso 22000

Cette famille de norme ISO englobe les étapes et les différents organismes concernés par le management de la sécurité des denrées alimentaires.

  • ISO 22004 : recommandations pour l’application de l’ISO 22000

  • ISO/TS 22002 : PRP par catégorie

  • ISO/TS 22003 : exigences concernant les acteurs effectuant l’audit et la certification du système de management

  • ISO 22005 : principes généraux et exigences concernant la mise en place de la traçabilité de la chaîne alimentaire

  • ISO 22000 : exigences pour les acteurs faisant partie de la chaîne alimentaire

Combiner l'ISO 22000 et les normes 9001 et 14001

système de management intégré

Cette norme a été élaborée de manière à pouvoir être intégrée à d'autres normes de système de management internationales déjà mises en place dans l'entreprise.


Cette compatibilité s'applique à:

  • l'ISO 9001 : Système de management de la qualité

  • l'ISO 14001 : Système de management environnemental

  • l'ISO 50001 : Système de management de l'énergie

Cette compatibilité permet de coordonner les différentes démarches qualité dans un système de management intégré (IMS) qui recouvre l'ensemble des aspects à gérer.


Qu'est ce que l'HACCP?

L’HACCP (Hazard Analysis Critical Control Point), est une procédure visant à maîtriser les dangers liés aux risques sanitaires que peuvent rencontrer les denrées alimentaires. Ella a vu le jour aux Etat-Unis au début des années 60 pour établir un cadre de contrôle pour l’hygiène des aliments.

Dans la perspective d'un marché mondial, l'organisation pour la qualité des denrées alimentaires doit avant tout donner confiance dans la salubrité et de façon plus générale dans la qualité microbiologique des denrées en libre circulation. Face à cela, la puissance publique a mis en place un vaste dispositif réglementaire (Réglementation nationale et communautaire) reposant sur un outil tel que le système HACCP, recommandé par divers organismes internationaux. Pour répondre à cette exigence, bon nombre d'entreprises agro-alimentaires ou prestataires souhaitent acquérir les connaissances solides et nécessaires des principes du HACCP afin de mettre en place une démarche au sein de leur établissement.

Les analyses effectuées par les laboratoires dans le cadre d'un contrôle HACCP sont multiples, vous trouverez sur ce document pdf la liste de ces analyses.

Le GlobalGAP

L’iso 22000 englobe le GlobalGAP (à l’origine l’EUREPGAP ) qui détaille les exigences spécifiques à la filière « fruits et légumes » :

Le développement des OGM, la mondialisation des échanges, l’internationalisation des filières et les crises alimentaires récentes ont fait de la sécurité alimentaire une priorité pour les consommateurs.

Si ces derniers attendent aujourd’hui des garanties et une information transparente sur l’origine des produits qu’ils achètent, ils doivent également être rassurés sur les conditions de production des aliments qu’ils consomment.

Cette exigence a conduit les acteurs de la filière « fruits et légumes » à élaborer un standard de bonnes pratiques agricoles spécifiques à leurs secteurs d’activité : le référentiel EUREPGAP devenu GlobalGAP.

Ce référentiel a été élaboré en associant producteurs, négociants, distributeurs, associations de consommateurs et de protection de l’environnement.

Il a pour objectif de donner une base commune de travail à l’ensemble des partenaires de la filière, quelle que soit la provenance géographique des produits.

Il couvre des enjeux aussi varié que :

  • La santé et la sécurité des travailleurs agricoles
  • L’optimisation de l’utilisation des ressources naturelles
  • La gestion intégrée des cultures
  • La protection de la faune et de la flore
  • La mise en œuvre des principes HACCP

Il s’adresse aux producteurs individuels ou aux groupements et organisations de producteurs soucieux de répondre aux préoccupations des consommateurs, en matière de sécurité alimentaire et de protection de l’environnement.

Il apporte une réponse à tous ceux qui militent en faveur du développement de pratiques de production raisonnées et responsables. Il permet aux producteurs qui souhaitent être référencés auprès des acheteurs de la grande distribution d’apporter les garanties exigées, notamment lorsqu’ils exportent leur production.

L’exploitant peut être audité pour l’une ou la totalité de ses productions et faire valoir sa certification auprès de l’ensemble des distributeurs internationaux.